PRESENTATION 

 

Par Antonio MALMO

 

Critique d’Art.

Expert International d’Art Moderne.

 

 

 

Je dois confesser que je suis particulièrement heureux de pouvoir écrire quelques notes critiques sur la personnalité et sur l’excellente qualité des œuvres de l’artiste français Jacky LAFFITTE.

Nous devons convenir qu’il possède une extrême sensibilité et, grâce à ses fenêtres ouvertes sur le monde, réussit à transmettre sur la toile, à travers les signes et les couleurs, la myriade des délicates émotions et des fraîches sensations que la réalité environnante lui offre dans son expérience quotidienne.

 

Nous devons admettre que sa peinture résulte d’un intéressant voyage dans la réalité du présent mais ne manque pas des renvois, situations, allégories et personnages du passé qui ont suscité l’intérêt et la curiosité de l’artiste.

 

Il me semble opportun de mettre en évidence sa capacité à cueillir toujours un aspect, un fond humoristique, débonnaire, dans les différentes représentations, particulièrement riches dans son imagination et sa puissance expressive.

 

Je tiens à souligner que Jacky LAFFITTE, dans chaque composition, raconte une histoire avec une propre intention valide et intéressante et qui renferme un message d’intérêt général.

Ses tableaux résultent en conséquence de son originelle puissance d’imagination en relation avec son analyse et observation de la société contemporaine et, parfois, il rappelle à travers la mémoire même la préhistoire de l’humanité.

 

Nous devons admettre que ses œuvres présentent des thèmes, des aspects, des évènements de notre époque récente qui, en quelque façon, ont suscité réflexions et problèmes pour les peuples intéressés par des conflits et des guerres comme au VIET-NAM.

 

Mais souvent, Jacky LAFFITTE crée, avec sa fantaisie et vivacité chromatique, des représentations qui manifestent un impossible lien logique, avec l’histoire du passé comme dans les œuvres dédiées à la série des

DON QUICHOTTE qui est magiquement transporté dans la réalité contemporaine, entre les centrales nucléaires ou les antennes de télévision, avec une veine humoristique qui suscite notre hilarité et gaieté.

 

Une caractéristique, valide, de sa peinture, est sa reproduction d’ombres portées qui permet au spectateur d’approfondir le thème, le sujet, le contenu et surtout le message qu’elle renferme.

 

Je tiens à souligner que l’artiste est un attentif observateur de la réalité évolutive de la pensée et des us et coutumes de l’homme, et, dans ses œuvres il rappelle des scènes imaginaires, hypothétiques, sur les civilisations préhistoriques, où, avec sa fantaisie et son imagination, il nous transporte vers tout ce que l’homme est capable d’imaginer et d’acter pour satisfaire les exigences de sa vie quotidienne.

 

Nous devons convenir que Jacky LAFFITTE est touché particulièrement par une note nostalgique et mélancolique en raison des déséquilibres existants dans la société contemporaine, toujours davantage enveloppée, captivée par la violence du système dominant, qui conditionne sa liberté d’action, pour ne pas dire que, parfois, il annule la personnalité même de l’homme, car il est attiré par la course à la consommation et à la carrière politique ou, encore, nous pouvons apercevoir des amères considérations sur la fatuité, sur la sottise de notre existence, bien souvent dissipée dans l’indifférence et dans l’ennui.

 

De même, la fuite véloce, rapide du temps, qu’on ne peut arrêter, lui suggère des œuvres liées à la tristesse de la vie qui passe, laissant des marques sur les visages de nous tous.

 

Mais l’artiste est aussi le chantre de l’amour, de la joie, de la gaieté et imagine et colore des châteaux enchantés, ensorcelés, des princes et des princesses, des intrigues amoureuses prohibées par la vie de la cour, il dédie quelques œuvres à des personnages ayant vraiment existé, comme Corisande d’Andouins, la favorite du futur roi de France, sous le nom d’Henri IV.

 

Son monde pictural se développe dans une hétérogène recherche de formes, d’espaces et de couleurs entre de mystérieux silences.

 

Jacky LAFFITTE possède énergie, vitalité, puissance créative, originalité d’inspiration et expressive, dans l’unité de l’émotion pure, prouvée, peinte sincèrement sur la toile avec une notable, intime participation.

 

La sérénité de l’esprit, la veine humoristique, la puissance chromatique, la joie de vivre et de pouvoir exprimer, à travers les couleurs, sa commotion devant le bariolé et merveilleux spectacle de la Nature, au sens large, sont certainement les caractéristiques essentielles de sa peinture.

 

Avec une extraordinaire maîtrise et habileté, il crée des atmosphères mystérieuses et, dans le même temps, fascinantes, d’où dérive une peinture dense de sensations, qui nous entraînent, mêlent et impliquent extrêmement, grâce à sa recherche visuelle et à son intérêt pour le sujet dans sa complexe définition et identification de significations.

 

La variété des thèmes, qui caractérise l’opération artistique et culturelle de  Jacky LAFFITTE, ouvre une fenêtre qui nous permet un discret accès à son âme : dans ses ouvrages nous trouvons tout ce qui pour lui est essentiel et irremplaçable.

 

Je dois être sincère, j’aurais voulu, avec beaucoup de plaisir, pouvoir citer toutes les très belles œuvres de l’artiste, mais cela m’est pratiquement impossible, et, pour cette raison, j’en citerai simplement quelques unes, au hasard, comme :

« ADAM ET EVE CHASSES DU PARADIS, BUFFET DINATOIRE EN L’AN – 20 000, CHEMIN DE COMPOSTELLE-DEJEUNER SUR LA PIERRE, VIET-NAM : PAYSAGE AGRESTE, BONJOUR TRISTESSE,

VOL AU-DESSUS D’UN NID DE FLAMENCO, CORISANDE ET LE VERT GALANT, MACHINE A SOUS, SERENITE, DON QUICHOTTE ET LES EOLIENNES MARINES, DON QUICHOTTE ET LA TELEVISION,

DON QUICHOTTE ET LES CENTRALES NUCLEAIRES, qui représentent, à mon avis, le plus concret et valide témoignage de ses qualités humaines, comme la simplicité, la bonté et l’humilité.

 

Il est intéressant de noter que dans sa peinture tout dénote lueur, clarté de motifs, de sujets détrempés même de mémoires et ambiances spatiales, modulées avec habileté, d’où brille un attentif et aigu esprit d’observation, un éclairé, illuminé souffle spirituel, qui sont les qualités particulières de toute sa personnelle façon d’expression picturale, méditative, réfléchie et tendant à l’infini créatif de Jacky LAFFITTE .

 

A mon avis, sa peinture est presque une délicate orchestration sur un plan vraiment chromatique, avec lequel il donne libre cours à la fantaisie et aligne toutes ses émotions et sensations.

 

Son credo dans l’Art surpasse chaque frontière et chaque barrière de modes et de courants, du présent et du passé et s’affirme en vertu d’une puissance créative particulièrement fertile et singulière dans les modules et dans les modèles.

Nous avons pu, entre autres, noter quelle énergie d’imagination, dynamique, propulsive, libre, quels complexes états d’esprit, quelles visions, quelles vérités cachées dans les méandres de sa spiritualité, quelle nécessité intérieure de fuir la triste réalité du quotidien, vécu par la société contemporaine, mortifiée par la violence de l’homme sur l’homme.

 

Sa palette est très mûre et bariolée, et les atmosphères peintes sont riches d’une agréable harmonie chromatique.

Ses couleurs sont fortes, nettes, parfois pleines d’une touchante vitalité expressive, en mesure d’accroître ultérieurement l’établissement de la représentation du monde et de la vie.

 

Je tiens à souligner que son style est très personnel, avec signes, codes et symboles vraiment uniques et exceptionnels.

 

Nous devons admettre que l’artiste est toujours sincère, spontané dans sa peinture, et, pour cette raison, je ne pense pas être démenti quand j’affirme que, dans l’avenir, les flatteurs consentements du public et de la critique lui seront  favorables, car sa peinture est riche en lumières, couleurs et représente un fascinant viatique qui, à travers le passé nous rappelle le présent et renferme de valides messages pour l’Humanité entière.

 

 

 

Caivano ( Italie ) le 6 mars 2007                            Avec estime

 

                                                                             Antonio MALMO

Retour